L1 - J1 : Les micros d'or de la soirée de samedi

le
0
L1 - J1 : Les micros d'or de la soirée de samedi
L1 - J1 : Les micros d'or de la soirée de samedi

Les cadeaux de Saint-Etienne, l’appel de Yann Jouffre à Mevlut Erding, la déclaration d’amour de Stéphane Moulin : retrouvez les meilleures déclarations d’après-match des rencontres de samedi lors de la première journée de L1.

Le plus offrant : Christophe Galtier (entraîneur de Saint-Etienne)

L’ASSE avait beau dominer son sujet, les Stéphanois ont sombré collectivement samedi contre Bordeaux (3-2). Les Bordelais ont ainsi pu rentrer dans la défense comme dans du beurre pour mener 3-0. Une journée « portes ouvertes » pour Christophe Galtier. En deuxième période, je pensais qu'on allait être plus dangereux, mais on a fait « portes ouvertes », avec beaucoup d'absences sur les buts concédés. L'équipe s'est complètement désorganisée et on a été lourdement sanctionné.

Le plus terre à terre : Jocelyn Gourvennec (entraîneur de Bordeaux)

Alors que les Girondins menaient 3-0, ils ont joué à se faire peur en laissant Saint-Etienne revenir à 3-2. Une réduction du score « positive » pour le coach bordelais lors de ce premier match de la saison, forcément entaché d’erreurs. C'est difficile de tout maîtriser. Un match n'est jamais terminé, 3-0 à un quart d'heure de la fin, ça finit à 3-2, cela aurait pu faire 3-3. Au moins, il n'y aura pas d'« enflammade ».

Le plus délateur : Yann Jouffre (milieu de Metz)

Que ce fut dur pour Metz, revenu de très loin dimanche. Le promu, mené 1-2 à 20 minutes, a réussi à s’imposer 3-2 à Saint Symphorien grâce à Mevlut Erding et Yann Jouffre, deux recrues estivales. Alors il va falloir payer sa tournée et l’ancien Lorientais passe la patate chaude à son coéquipier On s’est dit dans les vestiaires qu’il fallait jouer en groupe, faire les efforts ensemble. Ça a été un match compliqué dans la maîtrise, la possession. Il va falloir travailler, ça car ça ne va pas passer à chaque fois. C’est Mevlut le plus radin, donc c’est lui qui paye les pizzas, il n’a toujours pas payé depuis son arrivée.

Le plus pragmatique : René Girard (entraîneur du Nantes)

Grâce à un but de sa recrue danoise, Nicolaj Thomsen, le FC Nantes s’est imposé chez le promu dijonnais (0-1). Fidèle à lui-même, René Girard, le coach des Canaris, préfère retenir le score plutôt que la manière. A l’extérieur, ce n’est jamais facile. Ça a été difficile contre une bonne équipe de Dijon, mais on a pris les trois points et dans le football, c’est le plus important.

Le plus mentaliste : Julien Feret (milieu de Caen)

Menés 2-0 dès les premiers instants du match, le SM Caen a effectué une folle remontada pour venir à bout de Lorient (3-2). Pour Julien Feret, jouer en supériorité numérique pendant plus d’une heure a forcément joué dans les têtes. Prendre un carton rouge à la 25eme minute, c’est très difficile pour Lorient. On marque direct derrière donc mentalement, c’est dur pour eux et plus facile pour nous de revenir. Psychologiquement, le match a tourné en notre faveur.

Le plus respectueux : Frédéric Antonetti (entraîneur du LOSC)

Une défaite qui passe mal du côté du LOSC. Après avoir maîtrisé les débats en première période, les Lillois se sont endormis sur leurs lauriers et ont vu le FC Metz s’imposer au terme d’un match fou (3-2). Ce que Frédéric Antonetti n’a que peu apprécié. On n'a pas respecté le jeu et on a cru que ça allait être facile. Et en deuxième période, on a joué à la « baballe », on a ronronné et on leur a redonné confiance. On a fait l'exploit de remettre en selle l'équipe de Metz. Il faut que ça serve de leçon.

Le plus timide : Olivier Dall’Oglio (entraîneur de FCO Djon)

Pour son retour dans l’élite, Dijon s’est incliné à domicile contre le FC Nantes (1-0) au terme d’un match pauvre en occasions. Une première en Ligue 1 loin des attentes du coach dijonnais dans l'optique du maintien. J'ai senti de la timidité chez les joueurs. Je peux le comprendre, mais il va vite falloir apprendre. Les joueurs ont été courageux, solidaires, mais en L1, nous savons que cela ne suffira pas. Certains de mes joueurs peuvent faire beaucoup mieux et ils le savent.

Le plus « fan de » : Stéphane Moulin (entraîneur d’Angers)

Grâce à un but de Ryad Boudebouz dans les premiers instants du match, Montpellier s’est offert une petite victoire contre Angers (1-0). Et s’il n’est pas complètement insatisfait par le contenu de son équipe, le coach angevin avoue que le SCO Angers est tombé sur un grand joueur. Sur l'ensemble du match, Montpellier n'a pas été largement dominateur. Il a fait la différence grâce à un joueur, qui a un talent bien au-dessus des autres. En Ligue 1, il y a des bons joueurs, Boudebouz en fait partie.

Le plus libertaire : Frédéric Hantz (entraîneur de Montpellier)

Les Montpelliérains se sont imposés sur la plus petite des marges (1-0) grâce à un but dans les premières minutes. Pour le reste, le contenu offensif a été loin d'être parfait, mais le coach de Montpellier fera tout pour que ça marche et se porte comme premier responsable. Il y a eu beaucoup de déchet dans la relation milieu-attaque. J'ai un groupe extraordinaire. Je dois m'adapter à la qualité de mes joueurs offensifs pour les mettre dans les meilleures situations, plutôt que fustiger certains comportements. Sources : beIN Sports, AFP A voir aussi : > Calendrier et résultats > Le classement
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant