L1 - Bordeaux : La piste Ntep, la belle idée qui doit réveiller Rennes

le
0
L1 - Bordeaux : La piste Ntep, la belle idée qui doit réveiller Rennes
L1 - Bordeaux : La piste Ntep, la belle idée qui doit réveiller Rennes

Bordeaux est entré en contact avec les représentants de Paul-Georges Ntep, à en croire les informations de Ouest-France. En fin de contrat avec Rennes en juin 2017, l’ailier breton pourrait ainsi poursuivre sa progression dans un club français avant de tenter l’aventure à l’étranger.

  Bordeaux a flairé le bon coup. Paul-Georges Ntep en fin de contrat avec le Stade Rennais en juin 2017, les Girondins se sont positionnés sur le dossier. Ouest-France a révélé lundi une prise de contact entre les dirigeants du club aquitain et les représentants de l’ailier international français (24 ans, 2 sélections). Les discussions autour d’une prolongation de Ntep en Bretagne étant au point mort, l’ancien Auxerrois sera libre de s’engager dans le club de son choix à compter du 1er janvier s’il ne rempile pas d’ici là. Signer à Bordeaux serait une bonne nouvelle pour les Girondins, mais aussi pour le joueur. Voici pourquoi.

Un nouveau départ pour Ntep

Rennes devait être un tremplin vers l’étranger pour Ntep. Au club depuis janvier 2014, après un transfert de cinq millions d’euros en provenance de l’AJA, le natif de Douala devait franchir un cap en Bretagne. Sauf que des pépins physiques à répétition ont freiné sa progression. Auteur de neuf buts et sept passes décisives en L1 en 2014-15, Ntep avait découvert l’équipe de France dans la foulée. Mais il reste sur un exercice à seulement quinze matchs toutes compétitions confondues et a pris du retard sur la concurrence à son poste. Bien parti cette saison (quatre passes décisives en neuf apparitions en championnat), il a de nouveau été stoppé dans son élan par son corps. Ntep semble avoir besoin d’un nouveau départ, mais l’étranger parait prématuré. Voilà pourquoi une étape intermédiaire comme Bordeaux serait idéale. Avec la perspective d’y découvrir peut-être l’Europe, l’un des gros manques de son CV pour l’instant, en dehors d’une apparition de onze minutes en Ligue des Champions avec Auxerre en 2010.

Une recrue parfaite pour Bordeaux

Bordeaux l’a déjà montré l’été dernier, il sait recruter malin (Toulalan, Ménez, Kamano, Sabaly, Lewczuk). Le club girondin ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et a bien compris la bonne affaire que pourrait représenter l’arrivée de Ntep sans la moindre indemnité de transfert. Il constitue d’abord une excellente opportunité sportive, tant son potentiel parait encore inexploité et sa marge de progression immense. Il pourrait aussi, à terme, permettre à Bordeaux de réaliser une belle plus-value financière à la revente. Si Ntep passe des paliers et gagne en régularité, il pourrait rapidement être valorisé entre quinze et vingt millions d’euros sur le marché des transferts. C’est dire s’il pourrait rapporter gros aux Girondins.

Un rappel à l’ordre pour Rennes

Cette éventuelle plus-value, Rennes l’avait en tête quand le club avait débauche Ntep à l’hiver 2014. Passer à côté serait un terrible camouflet pour la direction. C’est pourquoi il est urgent pour l’état-major breton de passer la vitesse supérieure sur le dossier de sa prolongation de contrat. Avec la fuite de l’intérêt bordelais, le camp du joueur dispose d’un atout supplémentaire dans sa manche pour faire monter les enchères. D’autant qu’il sait très bien que les dirigeants rennais ne peuvent se permettre de perdre leur meilleur actif sans toucher le moindre centime sur son départ. Le club breton a encore les cartes en main, mais ce ne sera plus le cas longtemps. Et il est prévenu, les courtisans à l’affût ne manquent pas.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant