L1 - Bordeaux : Igor Lewczuk, tout sauf un pari

le
0
L1 - Bordeaux : Igor Lewczuk, tout sauf un pari
L1 - Bordeaux : Igor Lewczuk, tout sauf un pari

Recruté lors du dernier jour du Mercato d’été, le défenseur central polonais Igor Lewczuk doit apporter une certaine fiabilité aux Girondins de Bordeaux. L’attente est importante.

Présenté ce mardi à la presse, le défenseur central international polonais Igor Lewczuk (31 ans) a eu le droit à une flopée de compliments de la part de Jocelyn Gourvennec. Suite aux départs de Lamine Sané (Werder Brême) et de Cédric Yambéré (Anzhi Makhachkala), les Girondins de Bordeaux avait besoin de se renforcer en charnière, et le désormais ex-joueur du Legia Varsovie doit apporter une nouvelle stabilité. « Il a été suivi depuis plusieurs saisons par les scouts, a expliqué Jocelyn Gourvennec, l’entraîneur des Marine et Blanc, devant les journalistes. Je suis arrivé au mois de mai, on en a discuté tous ensemble. C’est vrai que son nom est revenu. On l’a suivi. Il y a eu beaucoup de matchs pendant tout l’été. D’une manière générale, lui comme les autres, toute l’orientation du recrutement a été faite sur des joueurs que l’on connaissait bien. Il n’y a pas eu de pari de tenté. On ne part pas à l’aventure sur le recrutement. On fait des choses, que l’on espère être les plus cohérentes possibles, pour que le recrutement soit efficace. Igor est le seul joueur qui ne connait pas le championnat dans le recrutement que l’on a fait. Mais, comme il est très expérimenté, et je pense très intelligent, il va vite s’adapter. »

Gourvennec : « On n’a pas recruté Igor pour qu’il soit doublure »

Alors que Nicolas Pallois, Frédéric Guilbert (qui a failli rejoindre Bastia avant la clôture du marché des transferts) et Pablo ne sont pas connus pour être des modèles de régularité, le natif de Białystok, qui a été recruté pour un million d’euros, débarque visiblement avec le costume d’un titulaire indiscutable. « Dans une saison, c’est mieux d’avoir une charnière fixe et stable, poursuit Jocelyn Gourvennec. Une charnière, ce n’est pas un joueur plus un joueur. C’est de la complémentarité entre deux joueurs. C’est une charnière que l’on doit mettre en place et qui doit durer. (…) C’est un secteur du jeu où l’on a beaucoup bougé depuis le début, plus que ce que j’aurais souhaité. Il est bien évident que dans les semaines et les mois à venir, il faudra que l’on ait une stabilité à ce poste-là. C’est la base de l’équipe. Ce sera à chacun de s’exprimer. (…) Il y aura forcément une hiérarchie qui se dégagera. Après, on n’a pas recruté Igor pour qu’il soit doublure. C’est un joueur expérimenté, international polonais, qui sort de deux grosses saisons. J’espère que la troisième sera dans la continuité de ce qu’il a fait avec le Legia ces deux dernières saisons. Il est plutôt axe droit. »

Lewczuk : « J’ai pris la bonne décision »

On se dirige donc vers une charnière composée de Nicolas Pallois et Igor Lewczuk, qui s’est engagé pour une durée de deux ans (+ une année supplémentaire en option). Une grosse attente existe autour de son recrutement (pareil pour Jérémy Ménez et Jérémy Toulalan), mais le Polonais ne compte pas fuir ses nouvelles responsabilités. « C’est vrai que je suis un petit peu inquiet. C’est normal, mais d’un autre côté, en Pologne, on dit « qui ne prend pas de risques, ne boit pas de champagne ». Je suis prêt à prendre ces risques. (…) Je suis persuadé que j’ai pris une bonne décision. Maintenant, je voudrais prouver que je suis bien dans cette équipe. » Confirmation attendue sur le terrain.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant