L1 - Bastia/Mathieu Peybernes : « La trêve arrive au meilleur moment »

le
0
L1 - Bastia/Mathieu Peybernes : « La trêve arrive au meilleur moment »
L1 - Bastia/Mathieu Peybernes : « La trêve arrive au meilleur moment »

Touché au genou samedi et contraint de sortir dès la 21eme minute du match contre Lyon (défaite 2-1), le défenseur bastiais Mathieu Peybernes revient sur la passe très difficile que vivent les Corses en ce moment.

Mathieu Peybernes, comment vivez-vous cette nouvelle défaite de Bastia, sur la pelouse de Lyon (2-1) ? On est frustré, comme depuis ces derniers temps. C’est vrai qu’il nous arrive pas mal de choses négatives : ma blessure ce soir, les deux cartons rouges (mérités ou pas ?). L’accumulation de ces petites choses fait que ces derniers temps, on n’a rien pour nous. Au point où on en est, ça va finir par tourner, c’est ce qu’il faut se dire. Mais ce soir je pense qu’il y avait la place de faire mieux que ça face à une petite équipe de Lyon. C’est dommage pour nous, car on laisse des points. Bien sûr, ils ont eu la possession. L’arbitrage, on ne va pas en discuter parce que ça ne sert à rien. On regardera les statistiques, le nombre de fautes qu’on a faites (14, contre 7 pour l’OL, ndlr) et les deux cartons rouges qu’on a pris. Mais on ne va pas se cacher derrière ça. Ce soir, on a fait un match nous aussi très moyen. On aurait pu mettre plus en difficulté cette équipe de Lyon. La dynamique semble compliquée pour le Sporting en ce moment… Tout tourne dans le mauvais sens. On accumule les cartons rouges, les défaites, les matchs qu’on doit gagner et qu’on ne gagne pas, les blessures… Toutes ces choses-là, ça arrive dans une saison. Nous, ça arrive en début de saison, donc on va prier pour que la fin de saison soit beaucoup plus positive pour nous. La trêve arrive pour nous au meilleur moment, car on va pouvoir se reposer, faire le point sur tout ce qui ne va pas. On va continuer à travailler, et on a des matchs à domicile qui nous attendent (contre Montpellier, Bordeaux, Metz et l’OM pour finir l’année, ndlr), qui vont être très importants pour la suite.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant