L'usine PSA au Maroc produira au début 90.000 unités-syndicat

le , mis à jour à 13:53
1

* Comité stratégique paritaire au siège de PSA * La capacité du site de Kenitra pourra être doublée-syndicat * PSA confirme un autre projet à l'étude en Algérie-syndicat (.) PARIS, 19 juin (Reuters) - La nouvelle usine que PSA Peugeot Citroën PEUP.PA prévoit d'installer au Maroc aura une capacité de production initiale de 90.000 moteurs et véhicules par an, a-t-on appris vendredi de source syndicale. La capacité du site, qui devrait voir le jour dans la zone franche de Kenitra, sur la côte ouest, pourra être doublée à terme, a-t-elle ajouté. Ces annonces ont été faites vendredi matin au siège de PSA, où se réunit un comité paritaire stratégique. Des sources proches du groupe ont indiqué fin mai à Reuters que PSA envisageait à son tour de se doter d'une nouvelle usine au Maroc à l'horizon 2020, afin de répondre au boom de la demande dans la zone Afrique Moyen Orient. Le site produirait des véhicules des segments B (citadine) et C (compact), la taille des Peugeot 208 et 308. Renault RENA.PA est établi pour sa part depuis 2012 à Tanger, l'autre grande zone franche du Royaume, d'où il exporte des véhicules vers le bassin méditerranéen et l'Europe. Au grand dam des syndicats européens, le Maroc est devenu une base industrielle importante pour l'aéronautique et l'automobile, le pays associant une main d'oeuvre qualifiée à des incitations fiscales très généreuses et à des coûts salariaux quatre fois inférieurs à la France. Le représentant syndical présent au comité paritaire stratégique a également indiqué que PSA avait confirmé vendredi étudier un autre projet industriel sur le sol algérien cette fois, comme le président de la République François Hollande l'a annoncé en début de semaine lors de sa visite en Algérie. PSA emboîte là encore le pas à son compatriote Renault, qui a inauguré un site de production à Oran fin 2014. Les marchés de la région Afrique-Moyen-Orient représentent un potentiel estimé à huit millions de véhicules à l'horizon 2025. Tous les constructeurs fourbissent leurs armes pour capter une partie de cette demande, mais les deux groupes français sont aux avant-postes en raison de la présence historique de leurs marques sur place. L'Algérie est au coeur du plan 2016-2017 de Renault, axé sur la poursuite de l'internationalisation du groupe avec également la construction d'une première usine en Chine. Côté PSA, l'Afrique et le Moyen-Orient sont désormais prioritaires dans le développement du groupe hors d'Europe, celui-ci étant jusqu'à présent porté quasi-exclusivement par le marché chinois. (Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le vendredi 19 juin 2015 à 14:13

    les marocains des usines en france pourront repartir chez eux !