L'usage du flash-ball de nouveau épinglé

le
0
La Commission nationale de déontologie de la sécurité a émis deux avis très critiques sur l'usage de cette arme par des policiers.

La Commission nationale de déontologie de la sécurité (CNDS), qui vient d'être absorbée par le défenseur des droits, s'est inquiétée récemment de l'usage abusif du flash-ball par des policiers, lors de deux incidents. L'un des avis va jusqu'à préconiser des poursuites disciplinaires contre un agent.

Les deux avis, que se sont procurés Le Monde et l'AFP, n'ont pas été publiés mais transmis à la députée PS qui l'avait saisie en juillet 2009, Delphine Batho. Le premier, et le plus sévère, concerne les circonstances dans lesquelles un jeune a été blessé à la tête le 1er mai 2009 à Neuilly-sur-Marne en Seine-Saint-Denis.

Selon le récit du Monde publié dans son édition de dimanche-lundi, une discussion «paisible» s'était engagée entre un groupe de jeunes et des policiers, qui, «un peu inquiets», avaient appelé des renforts. Brusquement, les adolescents se seraient dispersés ils ont expliqué plus tard qu'ils jouaient à la «chasse à l'homme» - et l'u

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant