L'usage de la voiture recule dans les grandes villes

le
0
L'automobile est progressivement délaissée au profit des transports en commun, de la marche à pied et des deux roues, selon des études menées notamment en Île-de-France et à Marseille .

Bouchons incessants, flambée du prix du carburant et problèmes de stationnement: la voiture est plus que jamais persona non grata des grandes agglomérations. Une étude que vient de publier le Syndicat des transports d'Île-de-France (STIF) montre que la part des déplacements effectués en voiture est restée quasi stable sur les dix dernières années, après une croissance de 7,5 % lors de la décennie précédente. Avec une exception notable, la grande couronne. Au total, 38 % des 41 millions de déplacements effectués quotidiennement par les Franciliens se font en voiture.

D'ailleurs, l'équipement en voitures dans l'agglomération décline, sauf là encore en périphérie. Alors que les ménages parisiens ont déjà amorcé une baisse de leur équipement automobile dans les années 1990, cette baisse s'est accentuée ces dernières années, et ils sont 55 % en 2010 à ne pas avoir de voitures. Dans le même temps la tendance a dépassé le périphérique ; pour la premièr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant