L'US Air Force a tué 64 civils en un an en Irak et en Syrie

le
1
    WASHINGTON, 9 novembre (Reuters) - Soixante-quatre civils 
ont été tués dans des raids de l'aviation américaine en Irak et 
en Syrie entre le 20 novembre 2015 et le 10 septembre 2016, 
annonce mercredi l'état-major dans un communiqué.  
    Au total, 24 frappes américaines ont causé des pertes 
civiles, selon l'armée.  
    "Dans chacun des cas présentés aujourd'hui, l'examen a 
montré que, bien que toutes les précautions possibles aient été 
prises et que les frappes soient conformes aux règles des 
conflits armés, il y a eu des pertes civiles", reconnaît le 
colonel John Thomas, porte-parole du Commandement central, dans 
un communiqué.  
    Le 20 novembre, cinq civils ont ainsi été tués près de Deïr 
az Zour, dans l'est de la Syrie, après avoir pénétré dans 
secteur où un avion américain avait ouvert le feu.  
    Dix autres ont trouvé la mort le 5 mars, près de Mossoul, 
dans le nord de l'Irak, lors d'un raid qui visait une position 
de l'Etat islamique.  
    Ces dernières révélations portent à 119 morts le bilan des 
pertes civiles causées par l'aviation américaine depuis 2014, a 
précisé un autre porte-parole du Centcom. 
    Il ne tient pas compte du raid effectué à la mi-juillet près 
de Manbij, en Syrie, qui, selon plusieurs organisations, a fait 
des dizaines de victimes, a-t-il poursuivi, précisant qu'une 
enquête était en cours d'achèvement. 
    Fin octobre, Amnesty international a fait état de 300 civils 
tués depuis deux ans par la coalition sous commandement 
américain.   
    Depuis le 2 novembre 2015, l'armée américaine a procédé à 
12.354 frappes aériennes contre des positions de l'Etat 
islamique, dont 6.992 en Irak et 5.362 en Syrie.      
 
 (Idrees Ali, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M140210 il y a 4 semaines

    Et l'EI combien?