L'Uruguay solide, le Brésil facile et la folie Valencia

le
0
L'Uruguay solide, le Brésil facile et la folie Valencia
L'Uruguay solide, le Brésil facile et la folie Valencia

Cette neuvième journée a vu le Chili écrasé en Équateur, l'Uruguay solide à domicile, comme le Brésil, ainsi que la Colombie arracher trois points au Paraguay. Enfin Cavani a encore marqué un doublé et l'Argentine a encore souffert face au Pérou.

Les résultats et le classement


#WCQ2018 Resultados y cómo se movió la tabla en la CONMEBOL: pic.twitter.com/DyVzLxCCYR

— Bitácora Deportiva (@BitacoraPma) 7 octobre 2016
L'Uruguay reste en tête, l'Argentine se retrouve à la cinquième place après son nul (2-2) au Pérou, et le Brésil est deuxième.

L'équipe de la journée : Équateur


Une leçon de football. Voilà ce qu'a reçue le double tenant du titre de la Copa América face à l'Équateur. À Quito, le Chili de Vidal et Sánchez a livré une partition catastrophique. Avec des buts de Valencia, Ramírez et Caicedo, l'Équateur a plongé la Roja dans un début de crise.


L'efficacité des contres de ses ailiers, le retour en forme d'Antonio Valencia, la solidité de sa défense centrale, la maîtrise de Noboa au milieu de terrain, Gustavo Quinteros pourra retenir de belles leçons de cette neuvième journée. Seuls bémols, les blessures de Felipe Caicedo et Enner Valencia viennent noircir le tableau. En attendant, les Équatoriens peuvent se targuer d'éloigner le Chili de la Russie.

Le joueur de la journée : Enner Valencia


Enner Valencia a connu un avant-match compliqué. Accusé de ne pas avoir versé la pension alimentaire de sa fille – un oubli de 17 000 dollars tout de même –, l'attaquant d'Everton a évité l'arrestation de peu. À la descente du bus, la police a tenté d'embarquer le buteur de la Tri, qui a finalement pu jouer le match.

[BLOCKQUOTE…









Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant