L'Unsa-RATP renonce à faire grève mardi

le
0
Le syndicat autonome, numéro deux dans l'entreprise, a renoncé à déposer un préavis reconductible à partir de mardi. Faute de soutien de ses troupes, lasses des grèves à répétition qui restent sans résultat.

Première défection notable dans le conflit qui oppose le gouvernement aux syndicats dans la réforme des retraites. L'Unsa-RATP - qui regroupe les conducteurs des métros, RER, bus et tramways - a décidé hier, contre toute attente, de ne pas appeler les salariés à faire grève mardi prochain, lors de la prochaine journée de mobilisation contre la réforme des retraites. «Nous étions prêts à déposer un préavis illimité mardi soir mais nous avons consulté nos adhérents et ce qu'il en ressort, c'est qu'ils ne sont pas convaincus, donc on en reste là, a expliqué Thierry Babec, son secrétaire général. Les journées de 24 heures à répétition ont usé nos troupes, maintenant la grève par procuration y'en a marre.»

Ce revirement est significatif de la tension qui règne actuellement au sein de l'entreprise où l'Unsa occupe la deuxième place sur l'échiquier syndical et fait jeu égal avec la très puissante CGT parmi les conducteurs de métro. «Il y a un vrai risqu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant