L'Univesrité du Texas déboulonne une figure des Etats confédérés

le
1

SAN FRANCISCO, 31 août (Reuters) - La statue de Jefferson Davis, qui reste dans l'histoire comme le seul président des Etats conférés durant la guerre de sécession américaine, a été retirée de son emplacement au coeur du campus de l'Université du Texas, peut-on voir sur des images publiées dimanche sur les réseaux sociaux et par la presse locale. L'imposante statue en bronze doit désormais être rénovée, puis installée dans un lieu plus discret de l'université, un centre de recherche consacré à l'histoire des Etats-Unis. La tuerie de Charleston -- neuf noirs abattus au mois de juin par un tireur blanc dans une église de Caroline du Sud -- avait ouvert un débat sur la présence dans les lieux publics de symboles des Etats sudistes, en particulier le drapeau confédéré. Pour les nombreux détracteurs, ces représentations des Etats ayant fait sécession de l'Union en 1861 symbolisent le racisme et l'esclavage. Pour d'autres, ils incarnent l'héritage culturel et identitaire du Sud. Woodrow Wilson a fait les frais de cette décision: la statue de l'ancien président démocrate (1913-1921), qui servait de pendant à celle de Jefferson Davis, a elle aussi été retirée pour préserver la symétrie du lieu. (Curtis Skinner; Simon Carraud pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • noterb1 le lundi 31 aout 2015 à 08:50

    Effacer l'histoire ... ( ou la transformer comme en Ukraine ) n'est pas un acte anodin !