L'université Dauphine punit sévèrement le bizutage

le
0
Trois étudiants ont été exclus de l'université pour des faits de bizutage qui leur avaient déjà valu une mise en examen.

Et si, cette fois, un coup vraiment sévère avait été porté au bizutage? La section disciplinaire de l'université parisienne Dauphine a tranché de façon plutôt implacable jeudi soir sur l'affaire de bizutage qui la secoue depuis deux mois. Un étudiant a été définitivement exclu de l'établissement, un autre a été exclu pour quatre ans et deux autres l'ont été pour trois ans.

Ces étudiants, tous les quatre membres de l'association «Jeune association pour la promotion des activités à Dauphine» (Japad), avaient été mis en examen le 24 novembre dernier pour violences volontaires en réunion avec arme à l'issue d'un bizutage qui avait dérapé à la rentrée. Un étudiant en licence avait été agressé lors d'une réunion de recrutement de l'association Japad.

Selon le témoignage du président de Dauphine, Laurent Batsch, «un des membres de l'association, sous l'emprise de l'alcool, lui avait gravé sur le dos les lettres «Japad» à l'aide d'un instrument qui sem

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant