L'université d'Auvergne, première à devenir propriétaire de ses murs

le
0
Toulouse-I et Poitiers devraient aussi obtenir la dévolution de leur patrimoine avant cet été.

Conséquence directe de la loi sur l'autonomie des universités votée en 2007, celles qui le désirent peuvent désormais devenir propriétaires de leurs murs. L'université d'Auvergne, située dans le centre-ville de Clermont-Ferrand, sera la première à franchir le pas ce mardi matin, après la signature d'une convention sur la dévolution de son patrimoine, par Valérie Pécresse, la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, et Philippe Dulbecco, le président de l'université. Pour le ministère, cette dévolution constitue une «nouvelle étape de l'autonomie» après le transfert de la masse salariale et du budget global.

Concrètement, avec la dévolution, l'université peut lancer et financer librement tous ses travaux, sans demander l'autorisation à l'État. De même, elle peut acheter un bâtiment ou un terrain sans l'accord ou le financement de l'État et garder l'intégralité des produits de cession de la vente. Enfin, elle peut planifier ses projets à

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant