L'Union européenne renforce sa législation anti-blanchiment

le , mis à jour à 13:39
1

STRASBOURG, 20 mai (Reuters) - Le parlement européen a définitivement adopté mercredi deux textes législatifs qui renforcent les moyens de lutte contre le blanchiment des capitaux avec l'obligation pour les propriétaires réels de sociétés de se faire connaître sur des registres centraux des Etats membres. Ces fichiers, qui concerneront aussi bien les entreprises que les trusts ou autres entités légales, seront accessibles aux entités légales et aux personnes ayant un "intérêt légitime" comme les journalistes, ainsi qu'aux banques, dans certaines limites. Ils comporteront les noms, dates de naissance, nationalité et lieu de résidence des propriétaires ou bénéficiaires des sociétés. Les banques, comptables, juristes, agents immobiliers et casinos, devront également se montrer plus vigilants vis-à-vis des transactions suspectes réalisées par leurs clients, conformément aux recommandations du Gafi (Groupe d'action financière qui réunit les principales économies mondiales). Ces nouvelles règles, qui visent à lutter contre le blanchiment et le financement du terrorisme, ont fait l'objet, en décembre dernier, d'un accord entre le Conseil européen et le Parlement. Elles s'appliqueront à partir de 2017. (Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le mercredi 20 mai 2015 à 18:13

    Quand il s'agit de récupérer du fric, les fichiers ne sont pas interdits.