«L'Union européenne ne donne pas la priorité aux questions de sécurité»

le
0
INTERVIEW - Commissaire européenne à l'Action humanitaire de 1995 à 1999, Emma Bonino est ministre des Affaires étrangères de l'Italie. De retour d'Iran, où elle vient d'effectuer la première visite d'un ministre occidental depuis dix ans, elle repart lundi pour une tournée en Afrique...

LE FIGARO.- En avril dernier, vous déclariez que la France avait bien fait d'intervenir militairement au Mali. Mais en même temps, vous l'appeliez à s'en retirer, je vous cite, «au plus tôt». Que pensez-vous de la situation actuelle?

Emma BONINO. - L'intervention française était nécessaire car il fallait éviter à tout prix la prise de Bamako par les djihadistes. Battus sur le terrain, ils ont essaimé avec une mobilité extrême vers les pays riverains, la Libye surtout et le Sud algérien. Cela pose aujourd'hui un problème de sécurité qu'on n'avait peut-être pas pleinement évalué à l'époque. Parmi les immigrés qui affrontent la dangere...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant