L'Union européenne impose des sanctions à 12 ministres syriens

le
0

BRUXELLES, 21 octobre (Reuters) - L'Union européenne a imposé mardi de nouvelles sanctions à 12 membres du gouvernement syrien, deux responsables militaires et à une entreprise des Emirats arabes unis, accusée d'avoir facilité l'approvisionnement en pétrole de la Syrie. Cette mesure fait partie d'un renforcement des sanctions contre le régime du président syrien Bachar al Assad. La guerre civile en Syrie dure maintenant depuis plus de trois ans et a fait près de 200.000 morts. L'UE a déclaré que les 12 ministres, nommés par Bachar al Assad en août dernier, étaient "responsables de la violente répression menée par le régime contre la population civile" et seraient soumis à un gel de leurs avoirs et une interdiction de visa d'entrée. Houmam al Djazaeri, ministre de l'Economie et du Commerce extérieur, et Mohamed Ghazi al Djalali, ministre des Communications et de la Technologie, figurent parmi les 12 ministres visés par ces sanctions. Sont aussi concernés le colonel Mohamed Bilal, un des responsables des services de renseignements de l'armée de l'air syrienne et le général Ghassan Ahmed Ghannan, commandant de la brigade 155, jugé "responsable du lancement de 25 missiles Scud contre différentes zones civiles entre janvier et mars 2013". L'UE, comme les Etats-Unis, a gelé les actifs de Pangates International Corp Ltd, société basée à Charjah, aux Emirats arabes unis, déclarant qu'elle "agissait comme un intermédiaire dans l'approvisionnement de pétrole au régime syrien". Pangates s'est refusé à tout commentaire. L'UE a également gelé les avoirs de la société mère basée à Damas, Abdulkarim Group. Mohamed Farahat, vice-président des finances de Tri-Ocean Energy, compagnie égyptienne d'échanges de produits pétroliers, et Abdelhamid Khamis Abdoullah, président de la société Overseas Petroleum Trading (OPT), basée à Beyrouth, sont également visés par ces sanctions. (Adrian Croft; Clémence Apetogbor pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant