L'Union européenne et la Russie se déchirent sur la Syrie

le
0
Un effort de dialogue s'est heurté au raidissement de Moscou. Les Vingt-Sept ont alourdi les sanctions contre Damas.

C'était un dîner de conciliation, mais il a tourné vinaigre à l'heure du dessert. Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, et ses homologues européens n'ont pas échangé que des amabilités lors d'un discret rendez-vous à Luxembourg, dimanche. Le ministre français Laurent Fabius a déploré ouvertement «des reculs» de Moscou sur le dossier le plus chaud: la Syrie et le sort de Bachar el-Assad.

L'invitation, lancée par l'Union européenne (UE), visait à aplanir les aspérités à l'approche d'un sommet avec le président russe, Vladimir Poutine, en décembre à Bruxelles. Pendant trois heures, la conversation a roulé comme convenu, entre les seuls ministres. Jusqu'à ce que la Syrie s'invite à la table: un échange «musclé», voire «agressif», selon plusieurs témoins. Entre le Russe, plus que jamais cramponné à son soutien au régime, et les Européens, frustrés de voir le raïs syrien encore accroché au pouvoir.

Le chef de la diplomatie française confirme

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant