L'Union européenne bientôt plus exigante sur ses importations de cacao

le
0

Commodesk - A l'approche de la mise en application de la nouvelle législation européenne sur les importations de cacao, les pays de l'Afrique de l'ouest, plus particulièrement le Cameroun, s'inquiètent.

Le 19 août 2011, l'Union européenne votait une nouvelle réglementation sur les importations de cacao qui entrera en vigueur en avril 2013. Elle fixe des critères de qualité qui deviendront indispensables pour toute importation de beurre de cacao par un pays membre.

La teneur maximale en hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) ne devra pas dépasser 5 microgrammes par kilo de graisse de cacao importée. Les fèves de cacao grillées au brasero ou séchées à même le bitume, contiennent des HAP qui, consommés en grande quantité, peuvent entrainer des risques de cancer. Jusqu'alors, aucune limite n'était fixée.

Cette décision a été fortement contestée par les représentants des pays d'Afrique de l'ouest qui fournissent 70% des importations européennes de cacao. Ils estimaient que ce nouveau règlement constituait une menace pour leurs exportations et les petits producteurs locaux. Leur plainte, déposée en octobre, a été entendue par l'Organisation mondiale du commerce et la mise en place de la loi a été reportée à avril 2013, le temps pour les plaignants de s'adapter aux nouveaux critères.

Le Cameroun, cinquième producteur mondial de cacao, a lancé en décembre 2012 une campagne de sensibilisation sur la qualité du cacao (lien). Début janvier, près de 2.000 tonnes de cacao camerounais ont été refoulées des ports européens à cause de leur odeur de fumée liée aux méthodes de séchage. Suite à cet incident, le gouvernement a accentué sa campagne en distribuant des bâches  et en construisant des zones de séchage pour que les producteurs cessent de disposer leurs fèves de cacao directement sur les routes.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant