L'union bancaire patine

le
2
Pierre Moscovici en compagnie de Wolfgang Schäuble, le ministre allemand des Finances.
Pierre Moscovici en compagnie de Wolfgang Schäuble, le ministre allemand des Finances.

L'union bancaire est-elle en train de s'enliser ? Le gouverneur de la Banque centrale autrichienne, Ewald Nowotny, a tiré la sonnette d'alarme, vendredi, lors d'une intervention devant des spécialistes de la finance, à Paris. "Je ne suis pas très optimiste quant à la possibilité de trouver une solution politique sur le mécanisme de résolution", a-t-il prévenu.

Après avoir fait de la Banque centrale le superviseur unique des banques de la zone euro, les ministres des Finances de l'Union européenne négocient actuellement sur le second pilier de l'Union bancaire, le mécanisme unique de "résolution". Il s'agit d'instaurer un organe européen chargé de gérer la mise en faillite ou la restructuration des banques, sans recourir, dans l'idéal, à l'argent du contribuable.

L'Allemagne bloque

Mais le projet déposé en juillet par la Commission européenne sur la table des ministres ne fait pas l'unanimité. Pour être sûre que la proximité entre les autorités bancaires nationales et les banques ne vienne pas perturber le choix de mettre ou non une banque en faillite, Bruxelles a en effet proposé d'être le responsable final de cette décision ultrasensible. Selon le texte présenté par le Français Michel Barnier, c'est elle qui prendrait la décision formelle de mettre en oeuvre une résolution, après avoir été alertée par le nouveau superviseur européen des banques (la BCE). Un conseil de résolution unique serait ensuite chargé de préparer un...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4328752 le samedi 23 nov 2013 à 00:00

    ils jouent une partie de bleuf !

  • Ouakal le vendredi 22 nov 2013 à 21:23

    Ils trouveront une solution pour mettre en place le Nouvel Ordre Mondial, ne soyez pas inquiets...