L'Union africaine envisage de créer un fonds anti-islamistes

le
0

NAIROBI, 2 septembre (Reuters) - Des dirigeants de pays de l'Union africaine (UA) réunis au Kenya ont proposé mardi la création d'un fonds spécial pour financer la lutte contre les diverses insurrections islamistes qui se développent en Afrique du Kenya au Nigeria. Cette annonce intervient alors que l'armée américaine a mené lundi soir un raid aérien en Somalie qui visait le chef des Chabaab, Ahmed Abdi Godane ID:nL5N0R303A et que les combattants de Boko Haram ont attaqué lundi la ville de Bama, située à 70 km de Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria, faisant de nombreuses victimes. ID:nL5N0R336H "Aucun Etat ne peut régler seul cette menace", a déclaré le président kényan Uhuru Kenyatta, à l'origine de l'idée du fonds qui sera débattue lors du prochain sommet de l'UA. "En Afrique aujourd'hui, il est particulièrement inquiétant que les organisations terroristes se soient développées à la fois numériquement et en termes de capacités." Le président tchadien Idriss Deby, qui préside le Conseil Paix et Sécurité de l'UA n'a pas donné de détails concernant les pays contributeurs au fonds ni sur la façon dont il serait utilisé, se bornant à déclarer : "Il y a une proposition pour établir un fonds spécial pour combattre le terrorisme." (Drazen Jorgic et Edith Honan; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant