L'Unesco suspend une partie de ses activités jusqu'en 2012

le
0
L'arrivée de la Palestine au sein de l'organisation a entraîné la fin de l'apport financier des États-Unis. Près de 65 millions de dollars manquent dans les caisses.

C'est la conséquence directe de l'admission de la Palestine au sein des États membres de l'Unesco*. L'organisation onusienne, par besoin d'économies, a décidé de suspendre l'exécution de certains de ses programmes jusqu'à la fin de l'année en cours. En cause, la décision des États-Unis, jusqu'alors plus gros contributeurs, d'annuler leur financement par rétorsion à l'intégration palestinienne.

«La situation, et je pèse mes mots, est difficile», a déclaré jeudi, Irina Bokova, la directrice générale de l'Unesco, devant les représentants de l'ensemble des États membres. Avec l'arrêt des contributions financières des États-Unis et, dans une moindre mesure, d'Israël, l'organisation voit son budget prévisionnel pour 2012 amputé d'environ 65 millions de dollars, ce qui représente 22 % du budget global.


En stoppant certaines de ses actions jusqu'à la fin de l'année, Irina Bokova table sur «une économie de 35 millions de dollars». En piochant encore

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant