L'un des inculpés en Belgique serait lié aux attentats de Paris

le
0

BRUXELLES (Reuters) - Osama Krayem, soupçonné d'avoir participé à l'attentat du 22 mars dans le métro de Bruxelles, pourrait avoir également joué un rôle dans les attaques djihadistes à Paris en novembre dernier, rapporte mardi le journal belge De Standaard.

Son ADN a été retrouvé dans plusieurs des caches utilisées par les islamistes pour préparer les attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis, qui ont fait 130 morts, ajoute De Standaard ne cite aucune source.

Ressortissant suédois, Krayem, dont les parents sont syriens et qui utilisait un faux passeport syrien, a été inculpé d'assassinats terroristes après son arrestation le 8 avril dans la capitale belge.

Les enquêteurs pensent qu'il s'agit de l'homme qui a été vu le 22 mars avec Khalid El Bakraoui quelques minutes avant que le kamikaze ne se fasse exploser dans une rame de métro à Bruxelles. Le sac à dos que portait Krayem, qui pourrait avoir servi à transporter une bombe, n'a toujours pas été retrouvé.

(Jan Strupczewski; Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant