L'UMP veut une commission d'enquête sur les djihadistes présumés

le
0

PARIS, 24 septembre (Reuters) - Le groupe UMP à l'Assemblée nationale a réclamé mercredi la création d'une commission d'enquête parlementaire sur le cafouillage qui a accompagné le retour en France de trois djihadistes présumés. ID:nL6N0RP1L4 "Je vais interpeller le Premier ministre à ce sujet lors de notre rencontre à midi à Matignon", a dit Christian Jacob, le président du groupe. Le député UMP Eric Ciotti, qui a déposé la demande, a dénoncé les "dysfonctionnements" qui ont accompagné le retour en provenance de Turquie des trois hommes soupçonnés d'avoir mené le djihad en Syrie, qui n'ont pas été interpellés immédiatement. "Alors que nos compatriotes ont besoin de se sentir en sécurité compte tenu de la menace terroriste qui pèse sur notre pays, je tiens à dénoncer avec force le cafouillage incompréhensible et intolérable, créé hier par le gouvernement, autour du retour de Syrie de trois présumés djihadistes français", écrit-il dans un communiqué. "Non seulement ces trois personnes, arrêtées fin août en Turquie et soupçonnées d'appartenir à une filière de recrutement djihadiste, n'ont pas été interpellées à leur arrivée en France contrairement à ce qu'avait annoncé le ministère de l'Intérieur, mais surtout, leur entrée sur le territoire nationale n'a déclenché aucune alerte suite à une défaillance vraisemblable du système Cheops dans le contrôle des passeports", a-t-il ajouté. (Emile Picy, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant