L'UMP veut réussir sa «révolution civique»

le
0
Soutien scolaire, coaching pour retrouver un emploi, aides aux personnes : le parti de Jean-François Copé élargit ses activités.

«Aide-nous et l'UMP t'aidera.» Le parti de Jean-François Copé a adapté à ses besoins la maxime proverbiale. Le député maire de Meaux en avait même fait l'une de ses principales propositions lors de la campagne pour la présidence de l'UMP, se faisant le champion d'une «révolution civique». Son principe: offrir à tous les Français des «programmes de services concrets» qui s'appuient sur les compétences des militants prêts à offrir du temps libre. Dans son Manifeste pour une droite décomplexée, Copé annonçait vouloir transformer l'UMP en premier parti d'action civique. «Tout en étant dans l'opposition, elle commencerait déjà à se rendre utile», assure-t-il.

Dans son principe, la révolution civique de Jean-François Copé n'est pas une nouveauté. Lui-même reconnaît s'inspirer du «syndicalisme des services» qui existe en Allemag...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant