L'UMP veut davantage de transparence

le
0
Sans attendre de nouvelle loi sur la moralisation de la vie politique, Copé souhaite que la France demande à la Suisse de vérifier si les ministres ne disposent pas de comptes non déclarés.

L'affaire Cahuzac a inspiré à l'UMP plusieurs solutions d'urgence. Des solutions politiques qui passent par un remaniement gouvernemental, réclamé en premier chef par Jean-François Copé, ou par une commission d'enquête parlementaire, idée lancée par l'UDI à laquelle l'UMP s'est ralliée.

En annonçant un projet de loi sur la moralisation de la vie politique pour la fin du mois, la majorité oppose une fin de non-recevoir à l'UMP. Mais n'entend pas fermer la porte à des discussions, puisqu'une «concertation» avec ses représentants doit s'ouvrir dès cette semaine. Les rencontres devraient être organisées au niveau des représentants des groupes parlementaires.

Jeudi, rendez-vous est ainsi pris à Matignon avec Christian Jacob, patron des députés UMP. «Je ne suis jamais...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant