L'UMP suspend ses dissidents pour les municipales à Paris

le
0
L'UMP SUSPEND SES DISSIDENTS POUR LES MUNICIPALES À PARIS
L'UMP SUSPEND SES DISSIDENTS POUR LES MUNICIPALES À PARIS

PARIS (Reuters) - L'UMP a suspendu mercredi 16 élus qui entendaient présenter des listes dissidentes ou s'associer à des listes concurrentes de celles de la candidate UMP à la mairie de Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet.

Parmi eux figurent l'ex-maire du VIIe arrondissement (2002-2008) Michel Dumont, qui projetait de se présenter contre la sortante Rachida Dati, de même que le chiraquien Christian Le Roux, qui voulait aussi affronter l'ancienne ministre de la Justice de Nicolas Sarkozy.

Est aussi sanctionnée, dans le XIVe arrondissement, la conseillère de Paris Marie-Claire Carrège-Gée, ancienne secrétaire générale adjointe de l'Elysée sous Jacques Chirac, qui refusait de s'effacer devant Nathalie Kosciusko-Morizet, "une parachutée" selon elle.

Dominique Tiberi, le fils de l'ancien maire de Paris Jean Tiberi, candidat dissident à la mairie du Ve arrondissement, ainsi que la conseillère UMP Géraldine Poirault-Gauvin, qui comptait se présenter contre le maire UMP sortant du XVe arrondissement, Philippe Goujon, sont également suspendus.

Sophie Louet, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant