L'UMP sous le signe de l'unité en attendant les législatives

le
0
Réunis dans un comité de pilotage, Copé, Fillon et Juppé diffèrent leur affrontement.

Le bureau politique réuni lundi, au lendemain de la défaite de Nicolas Sarkozy, a duré plus de deux heures, au moins une de plus que prévu. Et de l'avis de beaucoup des participants, c'était un peu long pour un «concours de consensualité à qui mieux mieux», explique le député de Seine-Saint-Denis, Éric Raoult. «Vous voulez un résumé? - Je suis pour le rassemblement unitaire dans l'homogénéité. - Et moi je le suis plus que toi», résume le sénateur des Hauts-de-Seine Roger Karoutchi, qui s'est «éclipsé après le vingt-deuxième intervenant».

Ceux qui ont filé à l'anglaise auront au moins attendu que les poids lourds du parti se plient à l'exercice d'unité générale. «Nous avons le destin de notre famille politique entre les mains», a le premier expliqué le secrétaire général du parti, Jean-François Copé, en invitant tout le monde au «rassemblement le plus total et à la cohésion sans faille». «Notre devoir, c'est le rassemblement de l'UMP», lui

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant