L'UMP se méfie de l'éclosion de candidats

le
0
Inquiets du score du FN, les députés de la majorité espèrent que le paysage politique va se décanter d'ici à 2012.

L'éclosion des candidatures à droite pour la présidentielle de 2012 suscite une certaine inquiétude parmi les députés UMP, qui redoutent un score élevé du Front national. «Toutes les ambitions qui divisent la majorité nous affaiblissent. On verra à l'automne. Rien n'est figé», estime Christian Jacob (Seine-et-Marne), le patron des députés UMP.

Le premier vice-président du groupe, Jean Leonetti (Alpes-Maritimes), fait la même analyse: «Chacun exprime son ambition, fait valoir ses différences. Mais il n'est pas certain que Jean-Louis Borloo ou Dominique de Villepin soient candidats, car il y aura une part de lucidité dans leur décision.» Pour François Cornut-Gentille (Haute-Marne), «il vaut mieux que les candidats potentiels se déclarent maintenant, car ils auront le temps de se calmer et de revenir au sens des réalités». Le propos est sévère, mais il traduit la préoccupation de tous: créer une vraie dynamique de premier tour en faveur de Nicolas Sarkozy.

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant