L'UMP se lance dans la bataille de l'éducation

le
0
Le parti de la majorité présidentielle vient de formuler trente propositions pour réformer l'enseignement.

On le répète à l'envi dans les états-majors: l'éducation doit constituer un des thèmes essentiels de la future campagne présidentielle. La bataille entre la gauche et la droite est lancée sur ce sujet, même si on n'a guère entendu le candidat socialiste, François Hollande, au sujet de l'éducation, sauf pour annoncer qu'il allait créer 60.000 postes d'enseignants et donc ­recourir à la dépense publique. Sur le fond, pas de proposition de son côté à part un vague «pacte éducatif» à nouer avec la nation. Martine Aubry avait en revanche évoqué, certes très prudemment, la possibilité d'un «nouveau contrat» avec les enseignants.

Du côté de la majorité présidentielle, les 30 propositions émanant de la convention de l'UMP sur l'éducation abordent également cette question sensible. À quelques mois de la présidentielle, le parti envisage de «revoir les obligations de service» des enseignants. Cela signifie que certains auraient à être davantage présen

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant