L'UMP s'interroge sur un mandat de Bercy confié à Lazard

le
2
INTERROGATIONS DE L'UMP SUR UN MANDAT DE BERCY CONFIÉ À LAZARD
INTERROGATIONS DE L'UMP SUR UN MANDAT DE BERCY CONFIÉ À LAZARD

PARIS (Reuters) - L'UMP a interpellé jeudi le gouvernement sur le choix de Lazard comme banque conseil du ministère de l'Economie et des Finances pour la création de la future banque publique d'investissement, y voyant un risque d'un conflit d'intérêts.

Interrogé par Reuters, Bercy a indiqué que le ministre Pierre Moscovici et lui seul avait confié à la banque dirigée par Matthieu Pigasse, par ailleurs propriétaire du magazine Les Inrockuptibles, un mandat de conseil dans ce dossier sur la recommandation de l'Agence des participations de l'Etat.

De source proche du ministère, on a souligné que Pierre Moscovici était en charge du projet de banque publique d'investissement qui doit voir le jour avant la fin de l'année.

Auparavant, le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg avait catégoriquement démenti une information du Nouvel Observateur selon laquelle il était à l'origine du mandat confié à Matthieu Pigasse, qui a nommé cet été la journaliste Audrey Pulvar, compagne du ministre, à la tête des Inrockuptibles.

"Aucune mission portant sur la Banque publique d'investissement, ou tout autre sujet, n'a jamais été confiée à Monsieur Pigasse ou à la Banque Lazard par le ministère du Redressement productif", a-t-il dit.

"Il est, en l'état, regrettable que le Nouvel Observateur n'ait pas vérifié ses informations comme cela appartient aux règles de la déontologie en vigueur dans la presse", a-t-il indiqué, pour ajouter : "Ces précautions auraient permis au Nouvel Observateur d'apprendre que le ministre du Redressement productif n'avait jamais rencontré Matthieu Pigasse avant l'embauche d'Audrey Pulvar aux Inrocks."

Soulignant que Mathieu Pigasse a été pendant la campagne électorale "un soutien public et puissant" de François Hollande", qu'il a recruté Audrey Pulvar et qu'Arnaud Montebourg "exerce une co-tutelle sur l'Agence des participations de l'État qui semble être intervenue" dans le choix de Lazard, Catherine Vautrin, déléguée générale de l'UMP, demande des explications au gouvernement.

"Sans porter de jugement a priori et afin de dissiper les soupçons de conflit d'intérêts qui pourraient naître de cette situation, nous demandons à l'exécutif de rendre publics : la nature de ce marché ; les réponses à l'appel d'offres ou à la consultation ; les analyses et délibérations qui ont conduit à ce choix", dit-elle dans un communiqué.

Le député UMP du Nord Sébastien Huyghe va plus loin, déclarant : "Nous posons une question simple à l'exécutif : comment pouvez-vous garantir aux Français qu'il ne s'agit pas d'un gigantesque conflit d'intérêts ?"

Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M140210 le vendredi 31 aout 2012 à 09:26

    La grande mascarade de copinage socialo-communiste commence à s'étaler au grand jour.

  • yvounet1 le jeudi 30 aout 2012 à 19:56

    et mam et ses conflits d'intérêts ??????ils se sont pas posé de questions !!!!!!