L'UMP rectifie le tir contre Hollande

le
3
En sortant du flou sur ses propositions, le discours de François Hollande dimanche, au Bourget, a pris de court ses adversaires.

Le candidat PS sort du bois, et les tirailleurs de l'UMP ne sont pas là pour l'accueillir! Dimanche soir, bien après le discours de François Hollande au Bourget, le parti présidentiel cherchait encore son angle d'attaque. Jean-François Copé avait dénoncé dans nos colonnes «un grand numéro de démagogie», mais il n'était pas vraiment entré dans les détails.

Le ministre des Transports, Thierry Mariani, sans doute victime de déformation ministérielle, avait bien tenté une métaphore aérienne: «Avec Hollande au Bourget, la France ne décollera jamais.» Valérie Rosso-Debord, invitée de BFMTV, s'en était sortie en visant le mauvais contribuable Yannick Noah, qui avait assuré la première partie d'un candidat autoproclamé «irréprochable». Mais l'ensemble manquait de cohérence et de précision, malgré quelques communiqués mieux ajustés. Celui d'Éric Ciotti, par exemple, qui soulignait qu'«à aucun moment le candidat socialiste n'avait parlé de financement».

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le mardi 24 jan 2012 à 09:29

    JPi - Pas de solution proposée par Sarkozy ou Hollande pour réduire les dépenses de l’état, rien qu’augmenter les impôts. Je propose la : « Fin des abus ». 1- Fin des 35 h , 2 -Plafonnement des retraites , 3- réduction (-20%) des salaires et retraites de la fonction publique européenne , 4 - fin des niches fiscales. 5 - Taxation à mort des parachutes dorés, des primes, des salaires mirobolants et des sociétés qui permettent ces détournements d’argent. « PARTAGER PLUS, LA PEUR EN MOINS »

  • M4189758 le mardi 24 jan 2012 à 09:28

    JPi - Travailler plus pour payer plus d'impôt : c'est 30% de la solution. Réduire les dépenses de l’état : c'est 70% de la solution. Le mur de la dette c'est comme le mur du son : ça pète en passant. Il n'y a pas de solution soft. Quand, nos ‘polis tiques’, commenceront-ils à dépenser moins ? Pour le 1er avril le premier vrai plan de rigueur pour l’état ? Allons, COURAGE

  • M4189758 le mardi 24 jan 2012 à 09:28

    JPi - Voilà bien du blablabla pour cacher l'impérité du gouvernement et de l'UMP jusqu'ici 'muets'. Si Mr Hollande a du flou de l'autre côté on s'éparpille entre génocide turque, retrait précipité en Afghanistan ... ect. Moi ce qui m'importe c'est: que fait-on pour diminuer la dette de l'état français ?