L'UMP protège François Bayrou et les villepinistes pour les législatives

le
1
Le président du MoDem n'aura pas d'adversaire du parti majoritaire lors des élections en juin dans sa circonscription des Pyrénées-Atlantiques. Il dénonce «un petit jeu» de l'UMP et réaffirme son indépendance.

A moins de trois mois du 1er tour de la présidentielle, l'UMP multiplie les «gestes d'élégance» à l'égard du centre. Lors des élections législatives de juin, le parti majoritaire a décidé de ne pas présenter de candidat face à François Bayrou dans sa 2e circonscription des Pyrénées-Atlantiques. Jean Lassalle, l'autre député MoDem sortant du département, sera lui aussi épargné.

En 2007, les deux seuls députés MoDem de métropole s'étaient retrouvés chacun face à un candidat de l'UMP. François Bayrou avait largement conservé son siège de député, à la faveur d'un désistement du candidat de la majorité au second tour. En revanche, Jean Lassalle avait dû s'extraire d'une triangulaire.

«Bayrou est très critique du PS»

À l'UMP, on n'exprime pas officiellement les raisons qui ont conduit à ne pas investir cette fois-ci de candidats contre le MoDem. «Bayrou est très critique du PS et est beaucoup plus proche de nous qu'en 2007», suggère cependant un proc...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 2445joye le samedi 28 jan 2012 à 18:07

    Jusqu'à présent, le PS comme l'UMP prenaient un soin extrême à ne rien dire qui puisse offusquer Bayrou, afin de laisser le champs ouvert aux magouilles électorales d'entre-2-tours. Après les déclarations de Hollande, l'UMP s'engouffre dans la brêche. Bayrou prochain premier ministre ?