L'UMP propose 15 mesures pour cinq milliards d'économies en 2014

le
46
L'UMP PROPOSE 15 MESURES POUR ÉCONOMISER CINQ MILLIARDS D'EUROS
L'UMP PROPOSE 15 MESURES POUR ÉCONOMISER CINQ MILLIARDS D'EUROS

PARIS (Reuters) - Les membres UMP de la commission des Finances de l'Assemblée nationale ont présenté jeudi 15 mesures visant à réaliser 5 milliards d'euros d'économies supplémentaires l'an prochain, s'attirant les critiques du groupe socialiste de l'Assemblée.

L'objectif de ces députés de l'opposition est de montrer comment il est possible d'éviter les hausses d'impôts prévues par le gouvernement dans son projet de budget pour 2014.

"Nous ne présentons pas un contre-budget. Notre combat est plus modeste", a déclaré le président de la commission, Gilles Carrez, lors d'un point de presse avec d'autres députés UMP.

"Nous voulons montrer comment nous pourrions éviter certaines hausses d'impôt ou créations d'impôts nouveaux qui nous paraissent tout à fait néfastes, qui vont faire courir d'énormes risques sur la croissance de notre pays et sur l'emploi", a-t-il ajouté.

Ces députés proposent près de 2 milliards d'euros d'économies sur la masse salariale de l'Etat et les pensions, en ne remplaçant pas 15.000 départs en retraite chaque année et en gelant la revalorisation des pensions civiles et militaires pendant deux ans.

Ils suggèrent de réaliser plus de 900 millions d'euros d'économies sur les collectivités locales, ce qui passerait selon eux par l'abandon du "pacte de confiance et de responsabilité" conclu avec l'Etat.

FERMETURE DE SOUS-PRÉFECTURES

Un milliard et demi d'euros viendraient de la révision du périmètre des interventions, avec la restauration du droit de timbre et des agréments pour l'Aide médicale d'Etat, la suppression du cumul intégral du RSA activité lors des trois mois de reprise d'activité ou un "recentrage" des contrats de génération vers les publics prioritaires.

Renoncer au financement direct des associations par l'Etat, fermer des sous-préfectures et d'autres mesures permettrait de réaliser plus 500 millions d'euros d'autres économies.

Ces députés estiment que les prélèvements sur les ménages augmenteront l'an prochain de 12 à 13 milliards d'euros.

Les économies qu'ils proposent permettraient notamment selon eux d'annuler la nouvelle baisse du plafond du quotient familial à 1.500 euros et le projet de taxe sur l'excédent brut d'exploitation des entreprises que le gouvernement s'est déjà dit prêt à modifier.

Le groupe socialiste de l'Assemblée a vivement réagi.

"Sous couvert d'économies, l'UMP remet en cause l'ensemble de notre pacte social en réduisant les aides sociales, en s'en prenant principalement aux fonctionnaires et en pointant, une fois encore, les étrangers", déclarent dans un communiqué Bruno Le Roux, le président du groupe et Dominique Lefebvre, chef de file des commissaires PS de la commission des Finances.

La commission des Finances examinera le projet de budget la semaine prochaine. Les députés l'examineront en séance publique à partir du 15 octobre.

Le texte prévoit de ramener le déficit public de la France à 3,6% du PIB, soit 0,5 point de moins qu'attendu en 2013, en faisant porter l'effort essentiellement sur les économies et en stabilisant les prélèvements obligatoires pour les entreprises.

Le gouvernement prévoit plus largement de serrer les dépenses jusqu'en 2017 pour atteindre l'équilibre structurel à la fin du quinquennat.

Emile Picy, édité par Jean-Baptiste Vey

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gerardgc le jeudi 17 oct 2013 à 18:08

    je ne comprends pas pourquoi en cette période de vache maigre on utilise l'argent de mes impôts pour aider les étrangers. Comme disait Monsieur Rocard la France n'a pas vocation a accueillir la misère du monde.

  • heimdal le mardi 8 oct 2013 à 21:32

    L'allemagne c'est 4 millions de travailleurs (émmigrés) payés à 4 euros de l'heure :voilà d'ou vient une grosse partie de leur compétivité .

  • M7403983 le jeudi 3 oct 2013 à 19:40

    Je suis assez positif par nature et j'aime rebondir, même faire un peu d'humour, mais actuellement dans l'expectative. Ma pensée peut être "intellectuelle" mais réaliste reste que nous devons nous coller à l'Allemagne. Cela crève les yeux : nous sommes complémentaires : La rigueur Germano alliée au savoir faire Français; ce serait gagnant-gagnant !! Que de belles perspectives pour nos deux pays

  • nebraska le jeudi 3 oct 2013 à 19:24

    roux.g - Si le boulot d'enseignant est si mal payé explique moi donc pourquoi 1 membre de ma famille a choisi d'etre prof. au lieu d'etre ingénieur ??? Il a "ralé" 1 an, et ensuite plus rien........Le calme plat et lorsque je lui ai demandé pourquoi, sa réponse : "tu comprends, avec le nombre de congés et le salaire maintenu comprenant des primes, finalement c'est bien mieux !!" Ca te va comme explication ???? Et il est resté 1 an sans affectation mais avec son salaire !!!

  • nebraska le jeudi 3 oct 2013 à 19:20

    Sur quoi je me base pour les fameux "-10%" ????? Très simple, ma maman à été "gestionnaire du budget de 30 millions de francs dont je parle et ce pendant 25 ans !!! Et le but final était bel et bien de TOUT "manger" et de faire de la perte sur les 3 derniers mois afin d'avoir un budget augmenté de l'ordre de 20% l'année suivante !!!

  • nebraska le jeudi 3 oct 2013 à 19:18

    roux.g - Pourquoi ??? Tu compare des fonctionnaires à des gommes et stylos bille ??? Pas moi !! Désolé ! certe nous avons beaucoup trop de fonctionnaires, c'est 1 fait avéré et prouvé !!! Mais mes posts concernent des économies de biens de consommation courante dont nos fonctionnaires font "provision" afin d'arriver aux fameux - 10% de leur budget !!!

  • bsr16 le jeudi 3 oct 2013 à 19:16

    assurement il ne faut pas compter sur les français pour la moindre revolution...ils se sont trop ramolis , pour preuve ,je parie qu'aux prochaines elections nous aurons droit à un retour de la droite....

  • knbskin le jeudi 3 oct 2013 à 19:12

    Ben la révolution, on peut la faire avec ceux qui produisent quelque chose (chefs d'entreprises, émigrés français - souvent très dynamiques, immigrés qualifiés - il y en a) mais en fait, je ne vois pas d'issue à part une grosse cata nationale qui rebatte les cartes - scenario à la grecque.

  • M7403983 le jeudi 3 oct 2013 à 19:08

    Re knbskin : petit braquet tel a été mon étonnement face à cette annonce !! Nos bons politiques font décidément dans le petit (hormis leur salaire ... sauf erreur de ma part) mais c'est politiquement incorrect de dire qu'il faut tailler dans de "l'inacceptable" : AME, RSA, CMU, APL ... vous allez faire la révolution avec qui ? vous voyez la mentalité des Français !!

  • sarestal le jeudi 3 oct 2013 à 18:51

    Suppression des pots de miel aux frontières, faire un copié collé de la politique danoise en matière d'immigration. On éliminera les problèmes uniquement comme cela (trous, insécurité). Le pathétique refrain de "la solidarité nationale" est usé.Les français en ont marre d'être fiscalement essoré.-

Partenaires Taux