L'UMP profiterait du nombre réduit de triangulaires

le
0
Dans l'entre-deux-tours, le débat sur la droitisation du parti s'est cristallisé autour de Nadine Morano.

La droite va-t-elle sauver la mise au deuxième tour des législatives? Sauf coup de théâtre, le Palais Bourbon sera doté d'une majorité de gauche - ce que souhaitent 59 % des Français, selon un sondage Harris Interactive.

Le tweet dévastateur de Valérie Trierweiler n'a apparemment pas profité à la majorité sortante dont les électeurs paraissent être de moins en moins mobilisés. Pourtant, ce vendredi encore, Jean-François Copé s'étonnait que le «premier ministre soit obligé de corriger le comportement de la première dame». Un moment à ses yeux «révélateur et troublant» sur la confusion qui règne au sommet de l'État.

Mais le «trouble» n'a apparemment pas entraîné une remobilisation à droite. L'UMP a en revanche évité le psychodrame politique grâce au nombre finalement réduit de triangulaires avec le Front national - vingt-huit au total. Ajouté à la polémique sur le tweet de la première dame, cela a permis aux ténors de l'UMP de ne pas être pri

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant