L'UMP prépare « une campagne effrénée »

le
0
Le parti de Nicolas Sarkozy table sur l'omniprésence médiatique du président-candidat.

Tous les ténors de l'UMP qui ont défilé sur les plateaux télé dimanche soir l'ont dit: «C'est un vote de crise.» Partant de cette analyse, validée au QG de campagne de Nicolas Sarkozy, chacun s'est évertué à démontrer que pour le second tour, «rien n'est joué». «C'est un très bon résultat pour Nicolas Sarkozy d'avoir résisté à ce point, alors que dans beaucoup d'autres pays européens on a vu des gouvernements ou des pouvoirs en place déstabilisés», a affirmé Alain Juppé.

Selon le numéro deux du gouvernement, «la poussée de l'extrême droite s'explique sans doute par un vote protestataire face à la crise» et «mérite d'être prise en considération». «Les gens veulent de l'autorité, un État qui protège, qui sécurise», a renchéri Gérard Longuet qui estime que les électeurs du FN «sauront trouver leur chemin» au second tour. Jean-François Copéleur a même indiqué un raccourci sur le plateau de TF1 en évoquant «un score de 48 % pour la dro

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant