L'UMP prépare les Français à un nouvel effort

le
0
Selon la majorité, l'effort de rigueur devra se poursuivre bien au-delà de 2012 et donc s'inscrire dans le programme de l'UMP et celui du candidat-président.

«Les mots ont un sens. La rigueur, c'est la baisse des salaires des fonctionnaires et des pensions des retraités. Mais faut-il passer des semaines et des mois à batailler sur les mots? Je ne crois pas.» Comme beaucoup de ses collègues du gouvernement, le secrétaire d'État au Logement, Benoist Apparu, s'est fait une raison. Le ralentissement de l'économie mondiale va contraindre la France à réviser la croissance et à lancer un deuxième plan de rigueur, après celui annoncé fin août. Un exercice délicat, auquel le gouvernement prépare les esprits.

François Fillon ne se cache pas derrière les mots. Le premier ministre, qui en 2007 se disait à la tête d'un «État en faillite», a ironisé, le week-end dernier à Séoul, sur ceux qui lui disaient qu'un État ne pouvait pas être en faillite. La ministre du Budget Valérie Pécresse explique que la France «ne déviera pas de trajectoire de réduction des déficits». Le ministre de l'Économie, François Baroin, rappel

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant