«L'UMP, parti des classes moyennes»

le
0
INTERVIEW - Le ministre chargé des Affaires européennes, Laurent Wauquiez, organise aujourd'hui un colloque de son club la Droite sociale.

LE FIGARO. - Jean-Louis Borloo quitte l'UMP . Qu'est-ce que cela vous inspire?

Laurent WAUQUIEZ. - Je le regrette, évidemment, comme je regrette toutes les décisions inutiles. Mais restons lucides: la Droite sociale est bien plus présente dans la majorité que dehors, que ce soit au gouvernement ou à l'UMP. Et la majeure partie des élus de cette sensibilité n'ont pas l'intention de faire sécession avec le Parti radical. La Droite sociale regroupe une cinquantaine de parlementaires, gaullistes sociaux, centristes, démocrates chrétiens. Et nous avons la volonté de jouer tout notre rôle au sein de l'UMP en montrant que cette sensibilité aura bien plus d'influence rassemblée autour du président de la République que balkanisée dans des candidatures concurrentes à la présidence.

Borloo n'a pas le monopole du social?

Je partage bien sûr avec Jean-Louis cette aspiration sociale mais il faut bien mettre les points sur les «i»: notre pays n'a pas besoin de relance so

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant