L'UMP ouvre le débat sur son projet présidentiel

le
0
Jean-François Copé demande qu'on ne «cloue pas au pilori ceux qui font des propositions».

Le débat de l'UMP sur son projet pour 2012 démarre fort. Les critiques ont fusé avant même que Bruno Le Maire, chargé de coordonner son élaboration, se livre à un «bilan d'étape», vendredi après-midi, devant les membres du Conseil national du parti. En marge de l'université d'été, Xavier Bertrand, Christian Estrosi et quelques-uns de leurs amis députés se sont interrogés sur les orientations du projet dans le domaine social. Christian Estrosi a fixé la barre haut : «Sur le premier pilier, le régalien, nous serons toujours les plus crédibles, a-t-il expliqué. Sur le deuxième pilier, le social, on peut être meilleurs. Pas seulement meilleurs que les socialistes, mais également meilleurs que nous-mêmes». «Le P de populaire doit trouver tout son sens», a plaidé le député-maire de Nice.

«La justice sociale n'est pas une option», a renchéri Xavier Bertrand. Le ministre du Travail, qui a eu des «contacts» avec son collègue de l'Agriculture sur le projet

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant