L'UMP organisera une primaire ouverte pour 2017

le
0
L'UMP organisera une primaire ouverte pour 2017
L'UMP organisera une primaire ouverte pour 2017

Le président de l'UMP Jean-François Copé et son ancien rival François Fillon sont tombés d'accord mercredi sur le principe de l'organisation d'une primaire ouverte à droite pour désigner, en 2016, le candidat de l'opposition à l'élection présidentielle de 2017, selon l'agence Reuters. Les deux hommes s'étaient retrouvés ce mercredi pour déjeuner en tête à tête dans un restaurant parisien.

«Nous avons acté des modalités d'organisation de la primaire à la présidentielle», a déclaré Jean-François Copé, à l'issue de la réunion de la commission de révision de l'UMP en soulignant l'importance de ce point. «Maintenant, a-t-il ajouté, nous avons la charpente globale de nos nouveaux statuts et nous aurons une nouvelle réunion pour les finaliser à la mi-mai», a-t-il précisé. Le principe avait été prévu dans l'accord de sortie de crise, co-signé par Jean-François Copé et François Fillon le 17 décembre, après un mois de guerre des chefs pour la présidence de l'UMP.

Plus récemment, François Fillon avait co-signé avec Alain Juppé et Edouard Balladur un rapport intitulé «Les primaires pour la France», le préambule de la contribution du think-tank de l'UMP, La boite à idée. Il réclamait l'organisation de primaire ouverte à l'ensemble de la droite républicaine jusqu'au Mouvement Démocrate (MoDem) de François Bayrou. pour désigner son candidat en 2017. Il préconise l'ouverture de 8 000 bureaux dans toute la France tenus par 80 000 assesseurs bénévoles, et mise sur la participation de 3 millions d'électeurs

Copé : «En finir avec la politique politicienne»

«Je crois que c'était une manière très positive d'acter tout ce que nous avons fait ensemble depuis ces six mois derniers mois et de travailler à la reconstruction de notre famille politique», a commenté le député-maire de Meaux (Seine-et-Marne), à l'issue du déjeuner parisien avec l'ancien Premier ministre. «Vous savez, la situation de...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant