L'UMP mène une croisade anti-Twitter à l'Assemblée

le
0
Les députés de l'opposition accusent leurs collègues socialistes de polluer le débat sur le mariage pour tous avec leurs tweets vengeurs. Le président de l'Assemblée refuse pour sa part d'interdire l'accès à Internet dans l'hémicycle.

Poster des tweets bien sentis depuis les bancs de l'hémicycle est devenu le jeu à la mode chez les députés. Depuis le début de débat sur le mariage pour tous, le réseau social sert de défouloir à un certain nombre d'élus de la majorité, qui y expriment leur lassitude face à la droite et sa myriade d'amendements. «Je rejoins la séance, déprimé par avance de devoir supporter tant d'inepties et de mauvaise foi. Ils voulaient un débat, ils le souillent», tweetait ce week-end le député socialiste de l'Essonne Jérôme Guedj. Son collègue Olivier Faure reprochait pour sa part au député UMP Hervé Mariton de «cumuler homophobie et sexisme», après une remarque sur la ministre Marisol Touraine. Plus léger, l'écologiste Sergio Coronado se con...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant