L'UMP hausse le ton et prend Michel Sapin pour cible

le
1

Christian Jacob, n'a pas voulu relayer l'appel à la démission de Michel Sapin lancé par Jean-François Copé, mais il a estimé que le départ du ministre du Travail du gouvernement serait «légitime»

Si Michel Sapin a bien voulu reconnaître, du bout des lèvres, que l'inversion promise de la courbe du chômage n'était pas au rendez-vous, il n'a pas supporté que Jean-François Copé lui demande de tirer les conséquences de son échec en démissionnant. Interrogé lundi soir à Meaux sur les chiffres du chômage, le président de l'UMP a rappelé sur BFMTV que «François Hollande avait indiqué le 15 septembre dernier qu'il entendait rendre des comptes sur les résultats de cette année 2013». «Je trouverais tout à fait légitime, a-t-il ajouté, que le ministre du Travail, qui ne cesse de multiplier les circonvolutions pour expliquer l'inexplicable, quitte ses fonctions, marquant ainsi que ça a du sens de se sentir responsable de son échec.» «Ça, c'est le degré zéro de la politique...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • janaliz le mardi 28 jan 2014 à 23:57

    tout ce que gouvernement est à v o m i r, et son mentor aussi.