L'UMP finalise ses investitures

le
0
La commission nationale des investitures pour les législatives, qui s'est réunie mercredi après-midi, n'a pas encore réglé tous les cas épineux.

Dix-huit circonscriptions «réservées» et en attente de candidats. Plusieurs cas épineux à régler. Et des problèmes apparus depuis la présidentielle. La commission nationale des investitures de l'UMP, qui s'est réunie mercredi après-midi, avait encore du pain sur la planche dans la perspective des législatives des 10 et 17 juin.

La commission a enregistré la demande d'investiture d'Henri Guaino, conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, pour la 3e circonscription des Yvelines, très ancrée à droite. Problème, le maire de La Celle-Saint-Cloud, Olivier Delaporte (avec comme suppléante la maire de Saint-Nom-la-Bretèche, Manuelle Wasjblat), est déjà en campagne. Philippe Brillault, le maire CNIP du Chesnay, est également sur les rangs. Le cas devrait être réglé par le comité stratégique de l'UMP. Il est également urgent d'attendre pour arbitrer les différends parisiens. Le maire du XVIe arrondissement Claude Goasguen a exigé que la commission arbitre les dissiden

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant