L'UMP fête à sa manière «les un an de Hollande à l'Elysée»

le
2
L'UMP fête à sa manière «les un an de Hollande à l'Elysée»
L'UMP fête à sa manière «les un an de Hollande à l'Elysée»

L'UMP a organisé, ce jeudi, un raout pour célébrer à sa manière la première année du quinquennat. Ni bougie, ni flonflons, pour cet anniversaire, mais une salve de critiques. Sa convention sur «les un an de François Hollande à l'Élysée» a été l'occasion pour l'ex-parti majoritaire de tirer à vue.

Quelque 400 personnes et plusieurs anciens ministres s'étaient réunis pour dresser le bilan «d'un an d'échec». Au hit parade des principaux ratés pointés par l'UMP figurent «le chômage» record atteint en avril, l'entrée en «récession» du pays, la «hausse» de «l'insécurité», «la faillite de la République exemplaire», avec notamment l'affaire Cahuzac, et «le recul du pouvoir d'achat pour la première fois depuis 1984».

Dans un document de quatre pages résumant les principales critiques du parti d'opposition, sont aussi évoqués les échecs «sur la dette avec 3,7% de déficit en 2013», sur la lutte contre «l'immigration irrégulière» ou sur la politique européenne avec «une influence de la France réduite à la portion congrue et un moteur franco-allemand à l'arrêt».

EN SAVOIR PLUS. Notre dossier sur la première année du quinquennat Hollande

>> CHRONOLOGIE INTERACTIVE. Les temps forts de la première année du quinquennat

>> Le tableau des promesses de la première année : ce qui a été tenu, ce qui ne l'a pas été

>> INFOGRAPHIES : Hollande, un an après : le tableau de bord de l'économie française

>> Sondages : un an de chute libre

>> NUAGE DE MOTS. Tous les discours de François Hollande passés au crible

Copé appelle Hollande à dire «toute la vérité»

L'UMP dénonce également «une politique de défense sacrifiée» avec «une augmentation des suppressions de postes», un «échec de la cohésion nationale», avec des Français divisés sur le mariage homosexuel, et «un échec sur la gouvernance», marquée par «l'amateurisme et...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fdelorm3 le jeudi 16 mai 2013 à 08:43

    Avant de demander à FH de dire la vérité, il faudrait que Copé et ses copains, coquins s'interdisent de raconter de gros mensonges ; oh les vilains !....les Guéant, les Sarko, les Guaino, les Boutin etc....

  • M6486201 le jeudi 16 mai 2013 à 07:17

    On ne fête pas un événement tragique!