L'UMP fait le ménage contre ses dissidents à Paris

le
0
Le bureau politique de l'UMP a engagé une procédure de suspension de seize candidats dissidents aux municipales dans la capitale. Avec en tête Dominique Tiberi dans le Ve arrondissement.

Ménage à droite dans la capitale. Les candidats officiels investis par l'UMP le réclamaient depuis plusieurs semaines déjà. Le bureau politique du parti s'y est attelé, engageant une procédure de suspension de seize candidats dissidents.

En premier lieu, Dominique Tiberi dans le Ve arrondissement. Le fils du maire sortant Jean Tiberi était jusqu'ici à la tête de la section locale de l'UMP en plus d'être candidat contre la tête de liste officielle, Florence Berthout. Dans le XIVe voisin, Marie-Claire Carrère-Gée, décidée à maintenir sa liste locale contre le «parachutage de NKM», qui s'y présente, est sur la liste avec deux élus. Non loin dans le XVe, Géraldine Poirault-Gauvin est pointée avec une autre élue, sachant que la jeune conseillère de Paris sortante a pris les ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant