L'UMP évite d'attaquer le candidat du MoDem

le
0
Malgré les attaques de François Bayrou envers Nicolas Sarkozy après la tuerie de Toulouse, l'UMP est convaincue que le candidat centriste ce tournera vers lui entre les deux tours de la présidentielle.

La consigne de l'Élysée est la même pour François Bayrou que celle en vigueur pour Jean-Louis Borloo et Dominique de Villepin avant que l'un, puis l'autre renoncent à se présenter: ne pas insulter l'avenir. Ne rien dire, ne rien faire qui puisse empêcher le candidat du MoDem de se rapprocher de Nicolas Sarkozy entre le 22 avril et le 6 mai.

Car à l'UMP, on en est désormais persuadé: François Bayrou n'a aucune chance de se qualifier pour le second tour. Dès lors, analyse Marc-Philippe Daubresse, ex-UDF aujourd'hui secrétaire général adjoint de l'UMP, «sa stratégie devrait être de favoriser la réunification de la famille centriste aux législatives». «Une famille dont la plupart des membres, précise-t-il, se sont engagés auprès de Nicolas Sarkozy dans la foulée d'Hervé Morin et surtout de Jean-Louis Borloo».

«Il a fait une erreur de jugement de campagne»

Ce pacte - unilatéral - de non-agression a subi de sérieux accrocs depuis les tueries de Montauban et d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant