L'UMP et le centre peinent à conclure des accords

le
0
À Paris, Lyon et Marseille, aucune alliance électorale ne réunit l'ensemble de la droite et des familles centristes aux municipales.

Officiellement, les négociations n'ont toujours pas abouti au niveau national, mais l'UMP comme l'UDI assurent que la finalisation des accords électoraux pour les municipales est en bonne voie. Les proches de Jean-Louis Borloo affirment que «les quelques cas» à régler le seront «très naturellement et très simplement en début d'année prochaine». À l'UMP, on se rassure en répétant que «les accords impossibles le restent jusqu'au moment où on les signe». Déléguée générale en charge des élections, Nadine Morano estime que les négociations sont largement avancées. Et que son parti tire plutôt bien son épingle du jeu. La commission nationale d'investiture a examiné la situation dans 286 villes de plus de 30.000 habitants et chefs-lieux de canton. «Dans un peu plus de 80% d'entre elles, la tête de liste sera UMP», a expliqué l'ex-député...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant