L'UMP dénonce une opération de diversion

le
0
Après la mise en cause par Christiane Taubira de la politique judiciaire de 2004 à 2012, l'UMP, embarrassé, renvoie ministres et juges dos à dos. » Taubira passe à l'offensive contre la droite

Torpeur des vacances ou embarras dans les rangs de l'opposition? Les caciques de l'UMP se sont faits discrets mercredi après la montée au créneau de Christiane Taubira contre la politique judiciaire de 2004 à 2012. La garde des Sceaux a dénoncé le «laxisme de la droite» et des ministres de la Justice qui l'ont précédée et qui, selon elle, ont agi «en infraction par rapport à la loi» pendant huit ans.

Parmi les très rares à réagir, Éric Ciotti se dit «scandalisé par la mauvaise foi et la malhonnêteté intellectuelle» de la garde des Sceaux. «Comme si la droite avait volontairement voulu remettre en liberté des criminels... Soyons sérieux. Tout cela n'est qu'une man½uvre de diversion des vrais problèmes que pose la politique qu'elle conduit», ajoute le dé...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant