L'UMP dénonce les «petits arrangements» à la tête du PS

le
0
RÉACTIONS - Alors que Jean-Christophe Cambadélis appelle au rassemblement derrière Harlem Désir, l'opposition raille l'opacité du mode de désignation du nouveau premier secrétaire.

«Déçu, mais pas défait». Battu par Harlem Désir dans la course au poste de premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis garde la tête haute. «Cela s'est joué à trois fois rien», assure sur son blog le député de Paris. «J'ai porté haut la nécessité du renouveau, de la modernisation et de l'indépendance du Parti socialiste. C'est une trace qui deviendra une marque», ajoute-t-il, avant d'appeler au «rassemblement de tous derrière Harlem Désir». «Dans une situation complexe qui va se compliquer (…) il pourra compter sur moi!», écrit-il encore. Signe que malgré sa défaite, le secrétaire national à l'international - poste qu'il devrait conserver - entend toujours peser dans le nouveau dispositif socialiste.

Après de longs jours de tractations opaques sur le nom du nouveau premier secrétaire et la répartition des postes dans les instances dirigeantes du parti, les dirigeants socialistes, qui doivent se réunir ce mercredi après-midi en conseil natio

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant