L'UMP dénonce «l'imposture» du PS

le
0
Les ministres se sont relayés à la tribune de la convention de l'UMP pour contrer les propositions socialistes.

La mise en scène rappelle les jeux télévisés. Ministres, élus et cadres de l'UMP, les intervenants ont chacun trois minutes pour démontrer que les propositions socialistes pour 2012 sont «has been», «inefficaces» et surtout «coûteuses». Et, en fond de scène, un compteur à douze chiffres mesure le «coût du projet PS». L'UMP a lancé mardi son «travail de contradiction, qui n'a jamais été fait pendant les débats de la primaire», selon la formule de Jean-François Copé. Mais le suspense est de courte durée. Alors que la convention se lance à peine et que le compteur est encore à zéro, le secrétaire général de l'UMP fait déjà les totaux: «Au moins 255 milliards d'euros de dépenses supplémentaires sur cinq ans et 126 milliards d'euros de hausse d'impôts en tout genre.» Copé estime que si les socialistes arrivaient au pouvoir, la «hausse du déficit annuel serait de 40%».

Copé avait promis que cette première convention depuis la désignation

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant