L'UMP demande à Hollande d'«arrêter d'emmerder les entreprises»

le
10
L'UMP demande à Hollande d'«arrêter d'emmerder les entreprises»
L'UMP demande à Hollande d'«arrêter d'emmerder les entreprises»

«Il faut vraiment arrêter d'emmerder les Français et les entreprises». Le chef de file des députés UMP, Christian Jacob, a sommé ce mardi le président de se concentrer sur les baisses de charges et non sur les contreparties demandées aux entreprises, dans le cadre du pacte de responsabilité présenté par le chef de l'Etat lors de ses voeux aux forces économiques. Moins sévère, l'UDI a demandé au gouvernement d'accélérer le calendrier. Le PS s'est de son côté félicité de la politique «pleinement de gauche» menée par l'exécutif tandis que l'extrême-gauche s'est, sans surprise, insurgée contre une politique jugée trop pro-entreprises.

Le PS derrière le chef de l'Etat

Les députés socialistes considèrent que la politique d'aide aux entreprises de François Hollande est «pleinement une politique de gauche», a déclaré Thierry Mandon, un de leurs porte-parole. Comme lors de sa conférence de presse du 14 janvier, François Hollande a «su montrer comment la compétitivité économique, la plus grande efficacité rejoignait l'intérêt des salariés du pays», a dit le député de l'Essonne, lors d'un point de presse. «On n'a jamais vu un chômeur trouver un travail dans une entreprise qui perd des marchés, jamais vu un salarié se porter bien quand son entreprise se porte mal», a-t-il lancé.

Par ailleurs, les députés socialistes prendront des initiatives «d'ici la fin de l'année» sur la réforme de l'organisation territoriale «si les blocages persistaient», a ajouté Thierry Mandon. «Nous pensons, comme le président de la République et le gouvernement, que ce mouvement de réforme est indispensable. L'organisation des collectivités aujourd'hui est illisible, elle est redondante dans beaucoup de domaines, donc coûteuse, et parfois même elle est archaïque», a-t-il dit.

Le Front de gauche veut des «contreparties», le PC voit rouge

Les députés Front de Gauche s'abstiendront ou voteront contre la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jcbeg le mardi 21 jan 2014 à 20:39

    ça devient gras tout ça

  • M5441845 le mardi 21 jan 2014 à 19:44

    Pas de souci, il ne se passera rien. Ce pacte rejoindra les autres plans, pactes, contrats, engagements et boite a outils dans les poubelles de la présidence. A peine 20 jours après son annonce, ce pacte parait de plus en plus flou et les 50 milliards d'économie sont illusoires. Rien ne sera fait tant que le financement de la dette n'explosera pas. Ensuite tout ira très vite.

  • M2766070 le mardi 21 jan 2014 à 19:35

    m4888 +20 d abord les faits !!! pas les bla bla

  • M2766070 le mardi 21 jan 2014 à 19:34

    @m495 t a déjà vu des contreparties à l élection de cet idiot? non alors QUAND il aura réellemnt baisser les charges, là il pourra réclamer, à cette heure il doit se taire !!!

  • M4888303 le mardi 21 jan 2014 à 19:30

    Comment penser demander des contreparties à des milliers voire des millions de petites entreprises qui prennent chacune leurs décisions dans leur coin!Il leur faudra d'abord une baisse des charges ,sans conditions préalables,pour qu'elles se refassent une santé et ce sera plus tard qu'elles chercheront à se développer et donc à embaucher!ça ne se décrète pas.On verra donc plus tard après que la baisse sera effective!

  • rodde12 le mardi 21 jan 2014 à 18:55

    Ce qui est dramatique, ce n'est pas la pantalonade, c'est que cet homme est là par ce qu'il y a été porté par un système politique gangrené. Les centrales de partis politique, en partie financées par nos impots et en partie par des ..., ne vont pas se réformer d'elles même et il ne faut pas compter sur les élus qui leur doivent leur siège. Que faire pour nettoyer cela? Soit un candidat s'engage sur un projet ferme soit il y a une révolution;

  • hz273144 le mardi 21 jan 2014 à 18:53

    et s'il n'y avaient que les entreprises....

  • M8252219 le mardi 21 jan 2014 à 18:34

    le PS derrière le chef de l'état AVEC LES MÊME MOTS ILS PEUVENT TOUT DIRE ET SON CONTRAIRE. cela s'appelle retourner sa veste ou avaler des couleuvres ou jouer les cireurs de bottes enfin se faire.......

  • M1084720 le mardi 21 jan 2014 à 16:41

    Les dires de FH me rappellent ceux des cadres de la grande entreprise publique à laquelle j'ai appartenu et qui se résumaient à cette phrase "l'essentiel n'est pas de faire mais de dire que l'on va faire"...

  • M4958114 le mardi 21 jan 2014 à 16:13

    ILS SONT FOU a l'ump bien sur qu'il faut des contreparties !